Comprendre la capacité d'isolation des fenêtres

La bonne isolation d'un bâtiment permet de réduire les dépenses énergétiques engendrées par les systèmes de chauffage et de climatisation, et améliore le confort des occupants. Le principe d'isolation est lié à celui d'étanchéité : un bâtiment est inévitablement sujet à des transferts d'air et de chaleur entre l'intérieur et l'extérieur.

Des besoins différents selon l'environnement

Les besoins en isolation phonique ne sont pas les mêmes selon l'environnement où se trouve le bâtiment. En ville, dans un environnement commun , sans source de bruit particulière (aéroports, gares) et avec une circulation moyenne, on évalue la puissance du bruit entre 30 et 35 dB.
En zone de campagne ou en milieu urbain à faible circulation  le volume sonore est de 27 décibels en moyenne.


Améliorer l'étanchéité d'un bâtiment, c'est agir sur les sources de déperditions de chaleur :
75% Parois
toitures
portes et fenêtres
murs et sols
20% Renouvellement d'air
système de ventilation
5% Les ponts thermiques (les lieux de jonctions entre les différents constituants d'un bâtiment)

Les bases de l'isolation

Outre l'importance du matériau utilisé pour les menuiseries, l'isolation thermique et phonique au niveau des fenêtres est en grande partie déterminée par le vitrage utilisé. Si les doubles vitrages se sont maintenant généralisés à la fois pour l'isolation thermique et pour l'isolation phonique, tous ne sont pas conçus de la même manière et il en existe différents types.

Deux éléments essentiels sont à prendre en compte : l'épaisseur du verre, qui sera déterminante en tant qu'isolant acoustique, et l'épaisseur de la lame d'air enfermée entre les deux parois, qui diminuera les pertes de chaleur. L'épaisseur idéale de la lame d'air se situe entre 16mm et 18mm.

Isolation Fenêtre

 

Des mesures simples

L'isolation thermique d'un bâtiment peut être grandement améliorée en passant du vitrage simple au double vitrage classique. En cas de pertes de chaleur vraiment importantes, il faudra envisager de changer toute la menuiserie et de choisir un double vitrage à isolation thermique renforcée (VIR). En revanche, sachez qu'un double vitrage classique (type 4-16-4) n'aura que peu d'effet sur l'isolation acoustique. Si l'environnement est source de grandes nuisances sonores, il faudra opter pour un double vitrage asymétrique. Le changement du vitrage peut être complété par une mesure simple, la pose de joints. Il peut s'agir d'une mousse, d'un joint en résine ou bien d'une lèvre métallique.

 

Le coefficient thermique

Il est noté U et divisé en trois catégories :
Ug pour le vitrage
Uf pour le cadre de la menuiserie
Uw pour la fenêtre (vitrage+cadre)

Plus ce coefficient est faible, plus la performance thermique est élevée. Grâce aux dernières innovations techniques, et notamment l'utilisation de lames d'air en gaz Argon ou Krypton sur les doubles et triples vitrages, on parvient maintenant à atteindre des valeurs inférieures à 1,0 W/(m².K) : les menuiseries Norba parviennent à des niveaux très performants de résistance thermique, avec un Uw de 0,84 W/(m².K).

Pour en savoir plus sur les bases de l'isolation, les conseillers Norba Menuiserie sont à votre disposition. Vous pouvez les contacter grâce au formulaire en ligne.

En savoir plus :

Les différents types de vitrages
Test d'infiltrométrie : la porte soufflante